Une erreur est survenue dans ce gadget

vendredi, juin 11, 2010

Invincible

Dont on ne triomphe pas
Depuis l'obscurité qui m'envahit,
Noire comme le royaume de l'enfer,

Je remercie les dieux quels qu'ils soient

Pour mon âme indomptable.

Dans l'étreinte féroce des circonstances,

Je n'ai ni bronché ni pleuré
Sous les coups de l'adversité.
Mon esprit est ensanglanté mais inflexible.

Au-delà de ce monde de colère et de larmes,
Ne se profile que l'horreur de la nuit.

Et pourtant face à la grande menace

Je me trouve et je reste sans peur.

Peu importe combien le voyage sera dur,
Et combien la liste des châtiments sera lourde,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Traduit de William Ernest Henley

Aucun commentaire: